Évolution de Riipen : Université McMaster

4 mars 2020

L'université McMaster a une longue histoire d'innovation. Il y a plus de 30 ans, sa faculté de médecine a été la première à utiliser l'apprentissage par problème, qui est maintenant utilisé dans la formation médicale dans le monde entier. McMaster a également appliqué l'apprentissage par problème à l'enseignement de premier cycle ; le programme d'arts et de sciences de l'université, qui utilise cette approche, est l'un des plus prestigieux programmes de premier cycle du pays.

Il n'est donc pas surprenant que l'approche de Riipen, qui met l'accent sur la recherche et le développement de compétences appliquées (tout comme l'apprentissage par problème), ait suscité l'intérêt des enseignants de l'université McMaster. En 2017, le département de formation continue de McMaster est devenu le premier département de ce type au Canada à s'associer avec Riipen.

McMaster a décidé de passer à l'apprentissage par l'expérience pour plusieurs raisons. Le plus important était de donner aux étudiant.e.s  davantage de possibilités dans la vie réelle. Deuxièmement, ils voulaient créer des opportunités de réseautage pour les étudiant.e.s, qui étaient souvent en transition de carrière. Troisièmement, ils étaient enthousiasmés par la possibilité de développer les compétences des étudiant.e.s en matière de travail d'équipe et de collaboration. En outre, l'utilisation de Riipen a permis de supprimer l'examen final (qui n'était pas adapté à la matière) au profit de possibilités d'apprentissage par projet, qui constituent la pierre angulaire des cours. Cette solution a été jugée plus pertinente pour les étudiant.e.s, dont la majorité suit des cours de formation continue pour améliorer leurs compétences et rechercher activement un emploi.

La première année, McMaster a commencé par deux cours pilotes en gestion des ressources humaines qui ont connu un grand succès. Ils ont ensuite ajouté deux autres cours l'année suivante. En 2017/2018, quatre cours ont inclus des projets Riipen ; les étudiant.e.s ont été mis en relation avec 12 partenaires hors campus différents. En élargissant l'offre de Riipen, l'Université McMaster a recueilli les commentaires des étudiant.e.s, des éducateur.trice.s et des partenaires industriels afin d'éclairer les ajustements et de tirer le meilleur parti de la plateforme Riipen. Par exemple, sur la base des commentaires, McMaster a apporté des changements tels que la clarification des attentes au départ avec les étudiants et la révision des composantes du projet d'apprentissage expérientiel.

Au cours de la troisième année, McMaster a ajouté quatre autres cours, s'étendant à de nouveaux domaines comme le marketing et la conception de sites web. En 2018/2019, les enseignants et les étudiant.e.s ont réalisé 34 projets différents avec 31 partenaires hors campus. Cette année, McMaster intègre Riipen dans trois nouveaux cours de marketing numérique.

Au cours des trois dernières années, McMaster et Riipen ont créé plus de 1000 expériences d'étudiant.e.s. C'est un excellent exemple de la manière dont les établissements d'enseignement supérieur peuvent élargir leur offre d'apprentissage expérientiel, permettant aux étudiant.e.s de réaliser leur plein potentiel. Riipen peut aider les établissements qui cherchent à introduire l'apprentissage expérientiel dans leurs classes ou les entreprises qui cherchent à interagir avec de nouveaux talents. Grâce à un marché qui met en relation les étudiant.e.s et les établissements d'enseignement avec les entreprises, les étudiant.e.s peuvent acquérir une expérience pratique directement en classe tout en travaillant en réseau avec les professionnels de l'industrie.

Pour en savoir plus sur Riipen et sur la façon dont vous pouvez commencer l'apprentissage par l'expérience, cliquez ICI.

Nous remercions tout particulièrement la coordinatrice de l'apprentissage par l'expérience Heather Pollex, la responsable du programme Nathalie Vallee et la conceptrice pédagogique Nidia Cerna qui ont créé une équipe phénoménale à McMaster en soutenant Riipen et en continuant à chercher des moyens d'améliorer l'expérience des étudiant.e.s !